Numéro direct: +212 5 22 25 25 13

Restauration: le grand appétit de Newrest Maroc

Kiosque360. Le spécialiste de la restauration professionnelle envisage dès cette année de franchir le cap du milliard de dirhams de chiffre d’affaires. Au menu des projets de développement: une marque propre de fast-food et les services de restauration à bord du futur TGV.

Newrest aiguise ses appétits de croissance au Maroc. C’est ce qu’on peut lire dans les colonnes de L’Economiste, daté du 27 mars. Le quotidien explique que c’est sur le segment du rail, de l’inflight et du retail en zone aéroportuaire que le spécialiste de la restauration professionnelle devrait s’attaquer. Détenue par Newrest (77%) et le groupe Rahal (33%), la société marocaine prend des allures de leader local en termes de volume de business. L’entreprise dépassera le milliard de dirhams de chiffre d’affaires dès cette année.

restauration

Sur le rail, c’est évidemment la Ligne à grande vitesse dont la mise en service est attendue pour mi-2018, qui intéresse l’entreprise. Elle compte s’y positionner. La phase de remise des offres pour les services de restauration à bord du futur train à grande vitesse marocain devrait être bouclée cet été.

 

L’opérateur n’est qu’un concurrent parmi d’autres pour l’instant, mais il a de solides arguments à défendre. Parmi ceux-ci, une grande expertise sur cette activité. Newrest a récemment pris le contrôle de Wagons-Lits, un des majors européens de restauration embarquée dans les trains.

 

En attendant, le gros de l’activité de l’enseigne s’opère sur trois segments. La restauration collective représente un peu plus de 60% du business alors que jusque-là, le portefeuille du groupe était traditionnellement réparti à 50/50 entre clients du secteur privé et public. Mais ce dernier segment devrait prendre le dessus après que le groupe ait remporté, l’année dernière, un important deal: la gestion des cantines d’une quarantaine de centres pénitenciers du royaume. Un contrat estimé à 180 millions de dirhams…

 

Le service à l’aviation (inflight) et le retail se partagent à part quasi égales les 40% restants du chiffre d’affaires. Sur ce dernier créneau, l’entreprise exploite des franchises telles que Paul, Illy, M. Brochette et Rahal en zone aéroportuaire. Le groupe ne compte pas s’arrêter là et compte lancer une marque propre de fast-food.